Dzlibre

Bienvenue sur Dzlibre, forum algérien de discussions, rencontres et de partage .
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Magazine de la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Le Magazine de la Santé   Mar 9 Fév - 2:48

On aimerait bien avoir un(e) étudiant(e) en Médecine pour récolter des infos plus précises study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Mar 9 Fév - 2:50

Les Calculs Rénaux

Les calculs sont composés de cristaux de sels et de minéraux, comme le calcium et l'oxalate, dans huit cas sur dix. Autre composé fréquent : l'acide urique. Les cristaux sont normalement dissous dans l'urine mais peuvent s'agglomérer et former un calcul. Ces calculs passent le plus souvent inaperçus, quand ils restent dans un des reins.

L'urine est élaborée par les reins puis évacuée par l'uretère vers la vessie. Le calcul situé dans le rein peut passer dans ce canal et y rester bloqué, en effet sa taille peut aller jusqu'à une balle de golf ! C'est là que la douleur survient, très brutale et surtout, très forte. A cause de cet obstacle provoqué par le caillou, les urines s'accumulent au-dessus et distendent le rein.

La douleur est donc située dans le flanc, sur le côté, mais peut aller jusqu'aux organes génitaux. Elle va évoluer parfois par pics plus intenses. C'est une des pires douleurs qui existent d'après les patients. Vomissements, fièvre, sang dans les urines sont aussi des signes possibles. Chez certains, les plus chanceux, la douleur est faible, voire absente.

Cette affection récidive dans plus de la moitié des cas. Aujourd'hui, les cures thermales sont pratiquées en cas de calculs car les soins prodigués favorisent leur expulsion. Elles sont accompagnées d'une cure de boissons. Près de 3 litres par jour !

Et les traitements ont heureusement évolué depuis Montaigne... Certains médicaments soulagent la douleur dans la phase aiguë, luttent contre les spasmes et diminuent l'inflammation provoquée par le blocage du calcul. Pendant la crise douloureuse, il est conseillé de réduire l'apport d'eau.

En revanche, pour prévenir les crises, il est recommandé, au contraire, de boire beaucoup. On dilue ainsi les minéraux et les autres composés des calculs. Manger trop de protéines - que l'on trouve dans les viandes, volailles et poissons, entre autres - augmente par ailleurs la quantité de calcium, d'oxalate et d'acide urique dans l'urine.

Ensuite, lorsque l'on connaît la composition des calculs, on peut adapter son alimentation ou le traitement. Les calculs composés d'acide urique peuvent être dus à un excès de cette substance dans le sang, il faut alors un traitement par médicaments. De même, si les calculs de calcium sont provoqués par une hypercalcémie - un excès de calcium dans le sang -, il faut la soigner par médicaments. Dans les deux cas, cela diminue le risque de récidive.

On peut également réduire sa consommation d'aliments riches en oxalate, un autre composé des calculs, mais cela est difficile à appliquer en pratique car il s'agit du chocolat, du thé, du café ou encore des épinards, de la betterave, des noix...

Dans les cas extrêmes, on retire le calcul. La chirurgie et la lithotripsie (fragmentation du calcul par ondes de choc) restent les deux traitements d'usage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RastaCool
Admin


Messages : 907
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Mar 9 Fév - 3:18

maroco on vas essayé d'en trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dzlibre.forumperso.com
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Mar 9 Fév - 3:21

En attendant, j'essayerai de jouer le role lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RastaCool
Admin


Messages : 907
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Mar 9 Fév - 3:36

voila par exemple maroco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dzlibre.forumperso.com
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Lun 22 Fév - 3:39

L'insufisance Cardiaque


Définition
On parle d'insuffisance cardiaque lorsqu'un cœur se fatigue et ne peut plus assurer son travail. Cette maladie grave touche plus de 500 000 personnes en France.
Le cœur
Le cœur est constitué de quatre cavités : deux oreillettes et deux ventricules. Le sang arrive par l'oreillette gauche, depuis les poumons, il passe ensuite dans le ventricule qui l'envoie dans tout le corps. Les organes utilisent l'oxygène transporté par le sang. Celui-ci revient au cœur par l'oreillette droite, il passe par le ventricule droit et est envoyé vers les poumons pour être rechargé en oxygène.
Parce que le cœur est un muscle, il se contracte et se relâche. La contraction sert à éjecter le sang. Et lorsqu'il se relâche, il se remplit. Les oreillettes se contractent pour envoyer le sang dans les ventricules, et de même pour ces dernières, pour l'éjecter vers le corps, du côté gauche, et vers les poumons, du côté droit.
Dans le cas d'une insuffisance cardiaque, le cœur ne se contracte plus assez fort et devient incapable d'envoyer assez de sang, et donc d'oxygène, vers les organes. Il essaie de lutter en se contractant plus souvent, donc il se fatigue et s'épaissit.
L'insuffisance cardiaque se manifeste d'abord lorsque l'on fait un effort. Le malade s'essouffle vite. Cet essoufflement survient ensuite au repos. D'autres symptômes apparaissent : une toux, de l'eau dans les poumons ou encore des œdèmes dans les jambes.
Dans un tiers des cas, les oreillettes et les ventricules ne se contractent plus en même temps. On parle alors de désynchronisation cardiaque.
Le traitement
On utilise les bêtabloquants, des médicaments qui vont agir sur le rythme du cœur. Ils ralentissent et régulent le rythme cardiaque mais ne sont pas toujours suffisants.
Depuis une dizaine d'années, on utilise une sorte de pacemaker, un stimulateur multi-site. Le cœur est alors stimulé à plusieurs endroits.
Mais le risque le plus grave de l'insuffisance cardiaque est l'arrêt du cœur. Dans ce cas-là, on peut ajouter une fonction supplémentaire au stimulateur multi-site : la défibrillation qui consiste à faire repartir le cœur quand celui-ci s'arrête. A chaque arrêt, l'appareil envoie un choc électrique.
Pour les deux tiers des malades qui ne souffrent pas de désynchronisation cardiaque, on prescrit des médicaments en fonction des symptômes. Le traitement comporte généralement un régime peu salé, des médicaments pour dilater les vaisseaux et des diurétiques pour éliminer l'eau contenue dans les œdèmes.
Il existe plusieurs causes à l'insuffisance cardiaque : l'infarctus, l'hypertension artérielle, l'endocardite (une infection du cœur). Les maladies des valves, ces petits clapets qui ferment ou ouvrent les cavités du cœur, en font aussi partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Ven 12 Mar - 0:26

La prise en charge d'un insuffisant rénal coûte deux millions de DA

ALGER - Des spécialistes des maladies rénales ont souligné mardi que la prise en charge d'un insuffisant rénal coûtait deux millions de DA. Les intervenants des différentes spécialités en rapport avec les maladies rénales ont affirmé à la veille de la journée mondiale du rein coïncidant avec le deuxième jeudi du mois de mars de chaque année que l'Algérie comptait 13.200 insuffisants rénaux et plus de 1000 greffés. Le Pr Farid Haddoum, chef de service de néphrologie au CHU Nfissa Hammoud (ex-Parnet) a présenté les différentes maladies entraînant l'insuffisance rénale en insistant sur la nécessité d'une prévention. Le Pr Abdelkrim Berrah, président de l'association algérienne des hypertendus a précisé que l'hypertension touchait 30 pc de la population adulte (7 millions de malades) affirmant qu'elle entraînait dans la plupart des cas une insuffisance rénale.
Il a qualifié l'hypertension de maladie "silencieuse" qui évolue lentement chez la plupart des personnes ce qui rend difficile son dépistage qui se précise suite à l'apparition de plusieurs autres maladies dont l'insuffisance rénale. Le président de l'association algérienne des diabétiques le Pr Mustapha Khalfa a indiqué, pour sa part, que le diabète qui touche actuellement 8 à 10% de la population âgée de 30 ans et plus reste la première cause de la cécité, de l'amputation de la jambe et de l'insuffisance rénale. "Le drame, relève le Pr Khalfa, est que beaucoup de malades porteurs de la maladie ignorent qu'ils en sont atteints".

Le Pr Djamila Adghar de l'établissement hospitalier des maladies cardiaques "Mohand Maouche" (Alger) a souligné quant à elle la nécessité de procéder à des examens du rein en cas d'apparition de complications chez les cardiopathes.

Le Pr Ammar a mis l'accent sur l'importance des examens du rein chez les personnes âgées de 60 ans même en bonne santé car les symptômes de la maladie rénale ne sont pas évidents et dés leur apparition chez les personnes atteintes, c'est un pénible parcours qui commence alors.

Les spécialistes en pédiatrie ont appelé de leur côté à un dépistage précoce des maladies rénales héréditaires chez l'enfant pour une meilleure prise en charge et une meilleure prévention des complications. Les biologistes ont mis en avant l'importance des analyses médicales des maladies rénales pour un dépistage précoce de la pathologie afin d'éviter toute complication.

Selon les spécialistes, le rein assume des fonctions importantes, En effet, il expulse les déchets provenant du métabolisme azoté, régularise la pression osmotique et l'équilibre acido-basique de l'organisme. Ils estiment qu'un simple dysfonctionnement dans ce "noble organe" peut entraîner des maladies graves.
[Aps 10/3/10]
</A>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nazim*
Membre actif
Membre actif


Messages : 788
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 106
Localisation : Entre la terre et le ciel mais tout de même...à Béjaïa

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Sam 13 Mar - 0:03

Tres interesant ... Merci Mimou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://libreforum.forumactif.com
Mimou
Modérateur


Messages : 497
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 31
Localisation : Saldae

MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Sam 13 Mar - 0:37

De rien Zinou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Magazine de la Santé   Aujourd'hui à 19:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Magazine de la Santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Santé magazine de juin et crème Sothys
» Arnaque "maman magazine", quel recours?
» Protège carnet de santé
» Magazine Parents
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dzlibre :: L’art de vivre :: Tourisme et Voyage.-
Sauter vers: