Dzlibre

Bienvenue sur Dzlibre, forum algérien de discussions, rencontres et de partage .
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les matchs amicaux des autres équipes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RastaCool
Admin


Messages : 907
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Les matchs amicaux des autres équipes   Jeu 4 Mar - 12:34

Football - Match Amical
03/03/2010 - 22:45
Les Bleus loin du compte


AFP



A trois mois de la Coupe du monde, l'équipe de France a été logiquement battue par l'Espagne au Stade de France (0-2). Les champions d'Europe n'ont pas eu besoin de forcer leur talent face à des Bleus bien pâles et qui n'ont rassuré personne. Raymond Domenech a du pain sur la planche.

FRANCE - ESPAGNE : 0-2
Buts : Villa (21e) et Ramos (45e)


On avait envie de savoir. D'y croire un petit peu. Mais franchement, la réalité a été aussi cruelle qu'on pouvait le craindre. Mercredi, l'Espagne s'est imposée à Saint-Denis face à une équipe de France qui est à des années-lumière de son adversaire du soir (0-2). Plus que l'écart au tableau d'affichage, c'est la différence de maitrise entre les champions d'Europe 2008 et les finalistes du dernier Mondial qui a frappé les esprits. Durant quatre-vingt-dix minutes, l'Espagne n'a jamais forcé son talent et a donné l'impression d'évoluer à un ou deux joueurs de plus que les Tricolores. Rarement un Bleu s'est trouvé libre de ses mouvements et c'est sur deux pertes de balle, l'une par Henry, l'autre par Gourcuff, que sont venus les deux buts ibères. A chaque fois, l'accélération a été imperceptible. Mais le geste juste. Et les dégâts maximaux.

Pour sa dernière au Stade de France en tant que sélectionneur, Raymond Domenech aurait sans doute aimé autre chose que des sifflets - habituels - et une nouvelle défaite (ndlr : pour la cinquième fois de suite, les Bleus ont perdu leur premier match de l'année). Mais voilà, rien n'a vraiment fonctionné, notamment en première période. Lassana Diarra a surnagé et Mickaël Ciani, dans des conditions compliquées, ne s'est finalement pas trop mal sorti de cette première. Pour le reste et afin de rester poli, RAS. Ou si peu. Les Tricolores n'ont jamais tenu la dragée haute aux hommes de Del Bosque qui, eux, n'ont pas forcé leur talent. La machine espagnole est huilée et ça se sent.

Malouda touche du bois

Dès les premières minutes, les Espagnols ont mis le pied sur le ballon et tourné autour du taurillon français. Un taurillon aux cornes élimées et qui s'est fait prendre dès la 21e minute. Un ballon perdu de Thierry Henry a été transformé en but moins de dix secondes plus tard par Villa. Ce dernier, a profité d'une feinte (volontaire ou non), de Silva pour partir dans le dos d'Escudé. Seul face à Lloris, le Valencian a terminé le travail du droit (0-1, 21e). Pauvre Lloris qui n'a eu qu'un arrêt à faire (Torres, 70e) et qui a encaissé un second but juste avant la pause. Sur une nouvelle perte de balle, signée Gourcuff, Ramos, côté droit, a effacé le très naïf Escudé puis profité du "retour" du Sévillan, pour tromper Lloris. Sa tentative étant contrée par le pied du défenseur français (0-2, 45e). Le reste ? De la littérature.

Les Espagnols ont joué la seconde période sans trop se fatiguer, parfois même un peu trop facile. Et les Bleus ont fini par relever la tête. Et ce sont surtout les Cissé, Govou et Malouda, entrés en lieu et place de la triplette Henry, Anelka, Ribéry, qui ont rédonné un tout petit peu de fierté à ces Bleus. Notamment sur une action Cissé-Malouda. Sur un centre du premier, le second a trouvé le poteau de la tête (80e). A part ça, pas grand chose. Enfin, si. Beaucoup de travail pour Raymond Domenech d'ici la Coupe du monde et quelques nuits à gamberger avant la divulgation de la liste des 23.

LA DECLA : Mickael Ciani

"Pour mon 1er match, je retiens un peu de déception. En tant que défenseur, quand on entre et qu'on prend deux buts, c'est difficile. On est tombé contre une très bonne équipe ce soir. Ca devait être compliqué et ça l'a été contre une équipe qui joue très bien au ballon. Le 1er but nous a fait très mal. Pour ma 1re, j'aurai préféré faire un bon résultat. On ne peut rien y faire. On a fait beaucoup d'erreurs. Je ne suis jamais content de moi et je ne peux pas l'être après avoir encaissé deux buts même si c'est tout le groupe qui a été en difficulté. Je ne sais pas quelle impression j'ai laissée, c'est à vous de me le dire. Les sifflets, ça devient habituel. Forcément, je peux comprendre le public: on perd à domicile, on n'a pas trop d'action. Nous aussi on espérait mieux. On est tombé sur un bon bloc-équipe qui nous a empêchés de jouer."
Eurosport - Maxime DUPUIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dzlibre.forumperso.com
RastaCool
Admin


Messages : 907
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Les matchs amicaux des autres équipes   Jeu 4 Mar - 12:35

Football - Match Amical
03/03/2010 - 19:58

L'Argentine à sa main


AFP



Sans réussir le match du siècle, l'Argentine a signé un succès logique à Munich face à l'Allemagne (0-1). C'est le Madrilène Gonzalo Higuain qui a inscrit l'unique but de la rencontre en première période. les hommes de Diego Maradona sont dans les temps. Les Allemands, eux, n'ont rien montré.

ALLEMAGNE-ARGENTINE : 0-1
But : Higuain (45e)

La roue tourne. Excellente lors des éliminatoires, l'Allemagne a pu le constater mercredi soir à l'Allianz Arena de Munich face à l'Argentine. Bancale et impuissante, la Mannschaft n'a pu que s'incliner sans combattre face à des Argentins solides et sereins (0-1). Cette rencontre de préparation illustre finalement parfaitement la forme actuelle des deux formations. Invaincus lors de leur campagne vers le Mondial Sud-Africain, les Allemands doivent désormais faire face à de sérieux soucis sur le terrain et en dehors pendant que la sélection emmenée par Maradona se montre de plus en plus cohérente.

Malmenée lors des qualifications, la défense de l'Albiceleste s'est ainsi montrée très propre et a parfaitement contenu les rares offensives allemandes emmenées par le jeune Müller sur la droite. La première période est surtout marquée par quelques tacles musclés d'abord du côté allemand sur le discret Messi puis sur Klose de la part de l'arrière-garde argentine. Cerné par son partenaire du Bayern Demichelis et par l'Interiste Samuel, Klose voit à peine ballon. A l'autre bout du terrain, les attaquants argentins manquent d'espaces au milieu d'un bloc allemand bien regroupé mais dévoilent leur talent à la moindre occasion. Le très remuant Di Maria s'offre la première situation chaude en perforant la défense adverse dans l'axe puis en envoyant le ballon sur la transversale d'Adler d'une puissante frappe (38e).

Higuain fait la différence


Juste avant la pause, les Argentins claquent un excellent contre et, voyant sa défense dépassée, le portier de Leverkusen effectue une sortie plus qu'hasardeuse jusqu'au milieu de terrain pour aller stopper Higuain. Le Madrilène le contourne et marque dans le but vide (0-1, 45e). Les joueurs de Löw reviennent avec davantage d'ambitions après le repos mais laissent également plus d'espaces à leurs adversaires. Ils battent vite en retraite après une mauvaise relance d'Adler que l'attentif Veron aurait pu sanctionner au tableau d'affichage (51e). Malgré les sorties sur blessures de Heinze et de Demichelis, les Argentins, eux, protègent tranquillement leur court avantage.

Löw décide logiquement de remplacer les décevants Özil et Müller pour lancer le jeune Toni Kroos et le puissant Jeronimo Cacau (66e). En grande réussite en ce moment avec Suttgart, l'attaquant s'illustre en alertant enfin Romero qui réalise une belle parade (77e). Malheureusement pour la Mannschaft, ce sera sa seule véritable occasion. Souvent sifflés par le public bavarois, les hommes de Löw terminent la rencontre sous les "olé" accompagnant les petites passes argentines. Pas encore assuré d'un nouveau contrat en raison de revendications salariales estimées trop élevées par sa fédération, le sélectionneur allemand va certainement devoir revoir ses exigences à la baisse et surtout trouver des solutions au niveau du jeu.
Eurosport - Damien DORSO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dzlibre.forumperso.com
RastaCool
Admin


Messages : 907
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Les matchs amicaux des autres équipes   Jeu 4 Mar - 12:36

Football - Match Amical
03/03/2010 - 14:19

L'Italie a du boulot


AFP



Poussifs, les champions du monde en titre ont concédé le nul face au Cameroun (0-0) mercredi soir au stade Louis II de Monaco. A trois mois de la Coupe du monde, l'Italie se cherche encore. Il est vrai que la Squadra était privée de plusieurs joueurs majeurs.

ITALIE -CAMEROUN: 0-0

Privée d'un grand nombre de ses titulaires habituels (Buffon, Zambrotta, Camoranesi...), la Squadra Azzurra se présentait sur la pelouse du stade Louis II avec de nombreuses incertitudes et la réception du Cameroun, également en proie au doute après une CAN 2010 des plus décevantes, s'annonçait comme un test grandeur nature pour les Champions du Monde de Marcelo Lippi en quête d'expérimentations. Mais dans ce match, ni les Italiens, ni les Lions Indomptables n'ont réussi à se rassurer au terme d'un match heurté et sans réels enseignements...

D'abord bousculés par l'impact physique des coéquipiers de Samuel Eto'o, les joueurs azzurri reprenaient pourtant progressivement le contrôle des opérations mais un singulier manque de tranchant offensif, conjugué à une multitude d'approximations techniques, ne permettait pas aux "locaux" de faire la différence. Et si Bonucci se voyait logiquement refuser un but pour hors-jeu (13e), seuls Pirlo sur coup-franc (9e) et Di Natale (31e) trouvaient les gants de Souleymanou Hamidou.

Et le match n'a malheureusement jamais atteint des sommets avec une seconde période tout aussi terne que le premier acte. L'Italie se procurait bien les meilleures occasions par Di Natale (47e, 57e) ou Bonucci (70e) mais les troupes de Marcello Lippi ont longtemps subi la loi physique de leurs adversaires. Si Paul Le Guen et Marcello Lippi ont du pain sur la planche quant à l'animation offensive de leurs équipes, les deux sélectionneurs peuvent toutefois se consoler d'avoir retrouvé une certaine solidité défensive à 99 jours du Mondial Sud-africain. Un bilan bien maigre en tout cas...


Eurosport - Vincent GUIONET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dzlibre.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les matchs amicaux des autres équipes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les matchs amicaux des autres équipes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» matchs amicaux :
» PPS, PPRE, équipes éducatives et autres réunions caféinées
» Sources de calcium - pour Melplan (et les autres !lol)
» ce que j'attends des autres
» Economie du livre et des autres formes d’édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dzlibre :: Sport :: Coupe du monde 2010-
Sauter vers: